SUR L'ASPAR DE FONTENELLE, Jean RACINE

M. DC. LXXXII.

Par Jean Racine

À PARIS, Chez Denis Thierry, 1682.


Publié par Paul Fièvre © Théâtre classique - Version du texte du 06/03/2015 à 22:25:00.



Sur L'Aspar de Fonte...

L'Origine des sifflets.

Ces jours passés chez un vieil histrion,

Grand Chroniqueur, s'émut en question

Quand à Paris commença la méthode

De ces sifflets qui sont tant à la mode.

5   "Ce fut, dit l'un, aux pièces de Boyer."

Gens pour Pradon voulurent parier,

"Non, dit l'acteur, je sais tout l'histoire,

Que par degrés je vais vous débrouiller :

Boyer apprit au parterre à bailler

10   Quand à Pradon, si j'ai bonne mémoire,

Pommes sur lui volèrent largement;

Or, quand sifflet prirent commencement,

C'est, j'y jouais, j'en suis témoin fidèle

C'est à l'Aspar du sieur de Fontennelle.

 


 Edition

 Répliques par acte

 Caractères par acte

 Présence par scène

 Caractères par acte

 Taille des scènes

 Répliques par scène

 Vers par acte

 Vers par scène

 Primo-locuteur

 

 Vocabulaire du texte

 Long. mots par acte

 Long. mots par perso.

 

 Didascalies


Licence Creative Commons